L’e-shop éthique,
écologique et durable

Mon panier

Aucun produit

Expédition
Total

Commander

Livraison offerte
Nos rayons

Bienvenue, Identifiez-vous

Nouveau client ? Créer un compte !

4.75 / 5
Le bicarbonate de soude? Ma poudre à tout faire !

Le 28.06.2015 / Beauté et hygiène / Santé et bien-être

Comment n’y ai-je pas pensé plus tôt ? Il faut absolument que je vous parle du bicarbonate de soude… Cela fait maintenant plusieurs années que cette poudre littéralement « magique » est devenu mon compagnon ménager. Et pas seulement. Je ne sais pas trop par où commencer pour vous présenter cette petite poudre de perlimpinpin que j’utilise pour nettoyer, pour jardiner, pour digérer, pour l’hygiène bucco-dentaire de la famille, etc.

Tout d’abord, qu’est-ce que le bicarbonate de soude ? Aussi appelé bicarbonate de sodium, c’est un composé minéral (NaHCO3 pour les petits chimistes) qui se présente sous forme de poudre blanche. Dans la nature, on peut trouver sa forme la plus pure qui se présente alors plutôt en cristaux fibreux. On le trouve dans des eaux saumâtres, dans des lacs salés à eau bicarbonatée lorsque ceux-ci s’évaporent, ou dans certaines sources d’eau chaude quand elles se refroidissent. En effet, le bicarbonate de soude est peu soluble dans l’eau donc un dépôt se forme facilement. Il peut aussi être élaboré par un procédé artificiel en laboratoire.

Ensuite, il faut quand même le savoir, l’utilisation du bicarbonate de soude pour de nombreux usages pratiques et domestiques n’est pas née d’hier. Les Égyptiens de l'Antiquité le récoltaient déjà dans les lacs africains lors de la saison chaude. Ils l’employaient notamment pour se frotter les dents, purifier leur habitation et pour l'hygiène ritualisée du corps. Ah, ces égyptiens, toujours une longueur d’avance !

Le bicarbonate n’est pas un produit particulièrement dangereux mais il faut cependant bien faire la différence entre le bicarbonate de soude technique et alimentaire. Si le second peut être ingéré (en quantités raisonnables), le second ne le peut pas. Il s’agit ici d’une différence de pureté des cristaux qui permet ou non une assimilation inoffensive par notre organisme. Ensuite le bicarbonate peut devenir corrosif et réactif lorsqu’il est mélangé à d’autres produits (tels que le vinaigre par exemple). Ne le laissez pas à portée des jeunes enfants, lisez bien l’emballage de votre boîte de bicarbonate de soude et suivez les indications du fabricant avant de vous lancer dans vos premiers essais.

Voilà pour la petite histoire et les principes de précaution élémentaires. Maintenant que nous savons tous de quoi je parle, c’est parti, voici une liste d’utilisation de notre fameux bicarbonate. L’essayer, c’est l’adopter !

DANS LA CUISINE

Un petit peu de mal à digérer ? Un peu d’acidité après un repas trop copieux ? Un grand verre d’eau, une cuillère à soupe de bicarbonate de soude (alimentaire), et le tour est joué. Veillez à boire votre concoction immédiatement après l’avoir mélangé, car le bicarbonate se redépose rapidement au fond du verre.

Une petite recette « maison » pour purifier le corps et vous donner un coup de fouet « santé » tous les matins à jeun : faites chauffer de l’eau et versez dans une tasse, ajoutez le jus d’un demi citron (dépuratif), une pincée de curcuma (antioxydant), une petite cuillère de miel (antibiotique naturel) et une pincée de bicarbonate de soude alimentaire. Votre tisane maison va « mousser » un peu (réaction normale entre le citron et le bicarbonate), ne vous inquiétez pas. Assurez-vous que l’eau n’est plus bouillante lorsque vous ajoutez le jus de citron afin de ne pas dénaturer les vitamines qu’il contient (tiède, ça suffit). Cela peut paraître bizarre comme breuvage à première vue mais on ne s’en passe plus à la maison (j’ai même convaincu mon homme). Super pour booster le système immunitaire et digestif ! Cela aide à garder l’acidité de notre corps à un niveau idéal (quand on est stressés, le PH de notre corps est déséquilibré, ce qui peut à terme causer pas mal de soucis de santé). De temps en temps, je rajoute quelques rondelles de gingembre mais cela donne un goût distinctif beaucoup plus fort.

DANS LA SALLE DE BAIN

Quel bonheur de se débarrasser des traces calcaires facilement sans s’encombrer de produits chimiques polluants (et chers !). A la maison, je prépare un grand bol de vinaigre blanc avec quelques gouttes de citron. J’y trempe mon éponge, je saupoudre du bicarbonate sur l’éponge ainsi imprégnée et je frotte toutes les surfaces qui doivent briller. De nouveau, bien sûr, ça va mousser. Si vous avez la peau sensible, utilisez des gants (je n’ai jamais eu aucun souci, mais on n’est jamais trop prudent). Comme je rince à l’eau très chaude après, les vapeurs de vinaigre peuvent être assez omniprésentes, veillez donc à aérer en même temps et à ne pas garder les enfants dans la même pièce pendant le nettoyage. Mais je vous rassure : une fois les surfaces séchées, l’odeur de vinaigre disparaît complètement. Si vous avez des dépôts brunâtres rebelles dans les coins dus à l’humidité, saupoudrez le bicarbonate directement sur ces petites moisissures, aspergez de vinaigre et laissez poser quelques minutes… Vous serez vraiment surpris du résultat ! Non seulement ça marche, mais quelle économie ! Dans notre village, nous n’avons pas d’égouts mais toutes les maisons sont dotées d’une station d’épuration… Réduire sa consommation de produits « polluants » qui partent dans les canalisations, c’est aussi pour nous un bon moyen de conserver une station d’épuration qui fonctionne du tonnerre avec très (très !) peu d’entretien. On fonctionne donc avec les produits Ecover et on alterne avec vinaigre/citron/bicarbonate de soude.

Hygiène bucco-dentaire : le bicarbonate est idéal pour soigner les petits aphtes de la bouche, il suffit de se gargariser avec de l’eau dans laquelle vous aurez dilué une bonne grosse cuillère  à soupe de notre poudre à tout faire J. Pour aider à accentuer la blancheur des dents, vous pouvez saupoudrez un peu de bicarbonate sur votre brosse à dent (au-dessus de votre dentifrice). L’exagération nuit en tout, le but n’est pas d’abîmer l’émail de vos dents mais de renforcer l’action antitartre du brossage : je conseillerai donc de ne pas l’utiliser à chaque brossage mais peut-être un jour sur deux.

Autre astuce pour les jeunes parents : bébé peut parfois attraper une petite mycose de la bouche appelée communément « muguet ». Ce sont des traces blanchâtres sur sa langue, et parfois même à l’intérieur des joues, qui ne partent pas lorsque l’on frotte (délicatement). Si vous remarquez cette petite infection rapidement, vous pouvez essayer ce truc « maison » qui a parfaitement fonctionné pour nous : nous trempions sa tétine 3-5 fois par jour dans un verre d’eau avec une cuillère de bicarbonate de soude. Le muguet se développe en milieu acide et le bicarbonate est alcalin… En trois jours, bébé n’avait plus rien. Bien sûr, tenez à l’œil et si vous ne voyez pas rapidement une amélioration notable, consultez votre pédiatre ou médecin traitant afin qu’il puisse vous prescrire un traitement anti-fongicide local approprié. Il convient de ne pas laisser trop « traîner » le muguet car il peut s’étendre au système digestif de l’enfant. Et puis, SURTOUT, ne mettez pas la poudre de bicarbonate de soude directement dans la bouche de bébé : c’est bien trop « puissant », cela va mousser à tout-va, bébé risque d’être effrayé et… vous aussi. Il faut toujours le diluer.  

AU JARDIN

Le bicarbonate, ça protège vos plantes de façons écologiques. Toutes les deux ou trois semaines, préparez un spray-arrosoir avec le mélange suivant :

  • 1 litre d’eau
  • 50 ml d’huile d’olive
  • 2 grosses cuillères à soupe de bicarbonate de soude (alimentaire, car le technique risque d’être trop agressif)

Cela tiendra à distance les parasites et insectes nuisibles. Résistez à la tentation d’augmenter les quantités de bicarbonate car en trop grosse quantité, il nuirait à la santé de vos plantes (propriétés herbicides). Si vous remplacez l’huile d’olive par du savon de Marseille (le vrai de vrai, sans huile autre que de l’huile d’olive), vous pouvez aussi donner un petit coup de pouce à vos plants de tomates contre le méchant mildiou. De nouveau, ayez la main légère.  

Donc oui, le bicarbonate, surtout utilisé pur, a des propriétés désherbantes. Bien sûr, cela ne sera pas aussi radical que la plupart des (vilains) produits chimiques polluants du commerce, mais si vous saupoudrez les interstices de votre terrasse de bicarbonate de soute (technique, cette fois-ci), les mauvaises herbes s’y installeront beaucoup moins vite.

Voilà. Alors, il y a des dizaines et des dizaines d’autres utilisations possibles du bicarbonate de soude : confection de produits ménagers maison, conservation des aliments, comme adoucissant pour le linge, pour laver et désodoriser les carpettes, etc. mais je n’ai partagé avec vous que les utilisations que j’ai testées (et approuvées) à la casa. Et vous, vous utilisez le bicarbonate ? Vos expériences m’intéressent !

Amicalement,

Ludi

Produits liés
Nos marques