Produits naturels, bio et écologiques
pour toute la famille

Mon panier

Aucun produit

0,00 € Expédition
0,00 € Total

Commander

Livraison offerte
Nos rayons

Bienvenue, Identifiez-vous

Nouveau client ? Créer un compte !

4.79 / 5
Soigner les allergies respiratoires avec les médecines naturelles

Le 27.04.2017 / Santé et bien-être

J'ai déjà publié des articles sur le sujet, mais c'est un domaine sur lequel je fais beaucoup de recherches et d'expérimentations (puisque je souffre moi-même d'allergie respiratoire), et je voulais refaire un inventaire complet des traitements naturels.

1. Définitions

Il faut distinguer la rhinite saisonnière (rhume des foins), déclenchée chaque année à la même saison lorsque la concentration en pollen dans l'air augmente, de la rhinite non saisonnière (permanente ou chronique), due le plus souvent à des allergènes chroniques comme la poussière, les acariens ou les poils de certaines animaux...

Une visite chez un allergologue vous permettra de déterminer (sur base de tests sur la peau) ce à quoi vous êtes allergiques, ce qui est très utile pour savoir à quel moment vous soigner (il faut souvent commencer un traitement à l'avance) et éventuellement pour limiter l'exposition aux allergènes.

Le terme "rhume des foins" désigne traditionnellement les allergies aux graminées (la période à risque vient de commencer et s'étend jusqu'à fin juillet), mais s'utilise aussi, par extension, pour de nombreuses espèces d'arbres, et il faut savoir que selon l'arbre, la période d'exposition sera fort différente (par exemple pour le bouleau, auquel je suis moi-même allergique, la période peut s'étendre de mi-mars à mi-mai, avec une plus forte concentration de pollen pendant tout le mois d'avril).  

Notons que cette année (2017), la période de pollen de bouleau est terminée, et qu'elle a été particulièrement faible.  Les allergiques à ce pollen ont donc été relativement tranquilles, surtout en comparaison à l'an dernier, qui était une des pires années.  

 

2. Prévention

Vous pouvez consulter le calendrier pollinique du site AirAllergy.be, très intéressant et qui donne jour après jour les concentrations en pollen relevées dans l'air pour plusieurs villes du pays !  Ils indiquent aussi quand la période de pollen commence (pour chaque arbre) et quand elle se termine.  A consulter tous les jours pendant les périodes à risque, car cela permet de mettre en place une série de mesures préventives, surtout pendant les périodes de "pic" de pollen:

- ne pas faire d'activité (promenade, sport) en plein air

- laisser les fenêtres fermées

- mettre des lunettes de soleil lorsque l'on sort

- se laver les cheveux avant de se coucher

- ne pas sécher du linge à l'extérieur

Notons que les pics de pollen et le nombre de grains de pollen dans l'air varient très fort, d'année en année, de ville en ville (intéressant pour fuir en cas de grosse crise !), en partie aussi en fonction du climat (la pluie est la bienvenue puisqu'elle emporte les grains de pollen qui reste dans l'air)...


3. Symptômes

Les allergies se manifestent de différentes façons:

- les yeux qui larmoient

- le nez qui coule ou au contraire qui est bouché

- des éternuements incontrôlables et parfois très fatigants

- des démangeaisons, des picotements, des éruptions cutanées

- des hypersécrétions, des mucosités dans l'arrière-gorge

- des otites à répétition

- des douleurs musculaires

- des spasmes digestifs ou des diarrhées

- de l'irritabilité

- une fatigue chronique


4. Remèdes

Comme les remèdes allopathiques (en général de la Cetirizine, connue sous des marques diverses comme Zyrtec ou Reactine) ne soulagent parfois que très peu, il est intéressant d'avoir une gamme assez variée de produits naturels à tester.  Notons que ces remèdes fonctionnent sur toutes les allergies (pas seulement respiratoires, mais aussi cutanées, digestives, etc).

- En complément alimentaire, il est indispensable de prendre des oméga-3 (environ 500mg à 600mg par jour, comme ceux-ci par exemple), pour avoir un effet fortement anti-inflammatoire.  Un allergologue très réputé m'a expliqué l'année dernière que les cellules du système respiratoire restaient en mode "inflammatoire", même quand on est en dehors de la période de pollen.  Chaque année, ces cellules, qui sont donc en alerte, réagissent de plus en plus rapidement, et malheureusement de plus en plus fortement, aux allergènes !  Selon lui, il n'y a pas de meilleur anti-inflammatoire que les oméga-3, mais il faut en prendre toute l'année, pour que les cellules sortent (petit à petit) de ce mode inflammatoire...  En ce qui me concerne, j'en prends donc depuis un an, et c'est vrai que cette année je n'ai ressenti quasiment aucun symptôme !

- En aromathérapie: l'huile essentielle d'Estragon est LE remède contre les allergies.  Il possède des propriétés anti-allergiques et anti-inflammatoires.  

On peut combiner cette HE avec l'HE de Camomille Allemande (Matricaire), fortement anti-allergique aussi.  Ces HE sont aussi anti-spasmodiques (éternuements, toux, asthme...).  Si les symptômes d'asthme sont fort présents (difficultés respiratoires, contractions au niveau des bronches...), je rajoute aussi dans le mélange l'HE de Fenouil.  Enfin, pour avoir un mélange complet, j'aime bien y mettre aussi de l'HE de Pin Sylvestre qui a des propriétés "cortison-like" (anti-inflammatoire via la stimulation de fabrication de cortisol par l'organisme).  On peut mettre toutes ces HE à parts égales, et en prendre pendant toute la période à risque (3 gouttes 3 fois par jour en voie sublinguale: sur un sucre, une cuiller de miel ou d'huile végétale).  

- En hydrolathérapie, on utilisera pour les yeux qui larmoient ou chatouillent l'hydrolat de camomille, qui est fortement anti-inflammatoire et calmant !  Je conseille d'imprégner un disque à démaquiller d'une bonne quantité de cet hydrolat, et de laisser ensuite le disque sur l'oeil pendant au moins 5-10 minutes

- En gémmothérapie, c'est le bourgeon de Cassis qui aura ces propriétés anti-inflammatoire et anti-allergique (on l'appelle parfois "la cortisone de la gemmothérapie").   On peut le combiner avec le bourgeon de Noyer (qui lutte contre l'hyper-immunité) et la Viorne (grand remède du poumon allergique ou asthmatique).  La posologie est de 15 gouttes de chaque remède par jour, à des moments différents de la journée (par exemple: 15 gouttes de Cassis le matin, 15 gouttes de Noyer le midi, 15 gouttes de Viorne le soir).  Le traitement peut se prendre sur une période allant jusqu'à 3 mois.

Notons qu'il existe aussi dans la gamme Herbalgem, le complexe "Allergem" qui combine plusieurs remèdes, comme le bourgeon de Cassis mais aussi la Propolis, qui est également souvent conseillée (par cures) pour lutter contre les allergies chroniques.

- Un drainage, par exemple avec la sève de bouleau (même si on est allergique au pollen de bouleau), via son action détoxifiante sur le foie, peut aider à nettoyer l'organisme de toxines et d'allergènes.

- La nouvelle tendance qui se développe très fort aux Etats-Unis est la Quercétine (sous forme d'isoquercétine), un flavonoïde que l'on retrouve dans de nombreuses plantes, mais qui est proposé sous forme de molécule unitaire, et qui semblerait donner de très bons résultats sur les allergies.  Peu d'études scientifiques sur le sujet, et donc les avis divergent encore chez nous, mais en explorant certains sites américains et en lisant les commentaires très positifs des utilisateurs, c'est un produit à tester sans aucun doute !  N'hésitez pas à me contacter pour plus d'info sur ce produit.

- En homéopathie: il vaut toujours mieux consulter un homéopathe, mais certains remèdes sont des "standards", et sont d'ailleurs parfois conseillés en complexes:

Dans tous les cas on peut donner Apis Mellifica 9 CH + Histaminum 15 CH + Pollens 15 CH: 3 granules de chaque 3 à 5 fois par jour

Avec écoulement nasal (comme de l'eau, avec irritation du bord des narines et sous le nez):  Allium Cepa 5 CH , 3 granules 5 fois par jour.

Avec écoulement des yeux, larmoiements, ...: Euphrasia 5 CH, 3 granules 5 fois par jour.

Avec éternuements et démangeaisons du palais: Sabadilla 5 CH, 3 granules 5 fois par jour

 

- pour le nez qui chatouille ou qui coule: je nettoie le nez plusieurs fois par jour avec une bonne dose de spray à l'eau de mer (type Stérimar

- pour les manifestations cutanées, je conseille la crème Rescue (surtout si je soupçonne une dimension émotionnelle), le vinaigre de Chêne (à prendre en voie orale), l'HE de camomille noble (en voie cutanée mais dilués à 10% dans de l'HV de calendula)...

- On peut aussi agir sur la composante immunitaire de l'allergie, grâce au Moducare, un complexe breveté de phytostérols (naturels) qui va jouer un rôle immuno-modulateur.  De manière plus précise, le Moducare va agir sur l'excès de lymphocytes TH2 (ces "agents" du système immunitaire qui sont trop actifs lors du mécanisme d'allergie).  Les études clinique sur le Moducare ont montré sur la rhinite allergique des résultats excellents: 75% moins d'éternuements, 100% moins de nez qui coule, 76% moins d'usage de gouttes nasales, 58% moins fatigué au réveil, 74% moins irritable.  La posologie est de 3 comprimés par jour, sur un estomac vide (1/2 avant ou 1h30 après le repas).  Vous pouvez en trouver sur internet dans différentes marques.

- Au niveau alimentaire, certains conseils peuvent être mis en place pour aider les personnes allergiques (me voir en consultation pour cela).


N'hésitez pas à me contacter pour toute question ou demande de conseil: par mail: seb@alternatures.be

Pour prendre rendez-vous directement en lignewww.delronge.progenda.be 

Vous pouvez aussi m'envoyer un mail (même vide) pour être automatiquement inscrit(e) à ma newsletter !

 

Sébastien


Produits liés
Nos marques