Produits naturels, bio et écologiques
pour toute la famille

Mon panier

Aucun produit

Expédition
Total

Commander

Livraison offerte
Nos rayons

Bienvenue, Identifiez-vous

Nouveau client ? Créer un compte !

4.77 / 5
Petits pots ou purées maison...

Le 05.07.2015 / Bébé et enfant / Maman et future maman

Avant que bébé ne naisse, on avait – comme la plupart des « jeunes » parents – fait pas mal de plans sur la comète. Notre enfant méritait le meilleur du meilleur et nous ne compromettrions sur aucun de nos grands principes de base. Bébé allait boire bio, manger bio, respirer bio et les dérives de l’ère industrielle ne l’atteindraient d’aucune manière jusqu’à ce qu’il ait au moins 14 ans. Aucun produit chimique n’allait polluer sa petite peau, ses petits poumons ou son estomac. Sauf qu’en théorie, c’est bien joli mais en pratique, c’est autre chose. Parce que nous avons été nous-mêmes élevés dans la grande mode de la surconsommation aveugle et confiante, et parce qu’on ne se défait pas si facilement de ces habitudes inculquées depuis l’enfance – encore moins quand on travaille à temps plein et que cette idéologie du retour aux sources demande en fait assez bien de temps en lectures et en apprentissage autodidacte.

Donc je ne surprends personne lorsque je clame (haut, fort et fièrement) que je fais toutes mes purées et panades pour bébé dans la chaleur (c’est le cas de le dire récemment) de mes propres fourneaux. Bien sûr, le choix des fruits et légumes est capital : cela n’a pas beaucoup de sens de s’éreinter à concocter ses propres petites recettes pour bébé si les aliments de base sont bourrés de pesticides et autres joyeusetés. Vive les produits locaux, les petits producteurs bio, les potagers à domicile et les fruits du jardin !

J’avais dit : « Jamais mon enfant ne mangera de petits pots, méchants vilains produits transformés débordants de conservateurs ». Et puis, je suis devenue maman pour de vrai. Et d’un coup, on arrondit les angles, on fait un petit peu de recherches pour nuancer ses propos, se faciliter la vie et trouver des compromis acceptables pour notre âme de maman… En gros, on fait ce qu’on peut avec le temps et l’énergie qu’il nous reste après le boulot, les nuits sans sommeil et toutes les adaptations draconiennes qui sont inhérentes à notre nouveau statut de parents.

Donc oui, à la maison, la norme c’est toujours les « vraies » purées, que je prépare par tonnes (j’exagère, mais lorsqu’on passe tout un dimanche à préparer des bouillies en tout genre qui finissent par faire exploser le congélateur, c’est un peu l’impression que ça donne), avec tout mon amour, une patience infinie et un mixeur du tonnerre qui tourne à plein pot. C’est la façon dont j’ai choisi de m’organiser : toutes les 3 ou 4 semaines, je retrousse mes manches et je fais le stock, pour ensuite conserver mes petits pots maison au congélateur. Ça, c’est la partie qui colle aux valeurs surannées auxquelles je m’accroche.

Et puis avec la venue de bébé sont apparues les questions pratiques auxquelles on n’avait naturellement pas pensé « avant ». Les purées maison c’est bien joli mais si on part en weekend quelque part en voiture, on fait quoi ? On a beau mettre les petits pots congelés dans une glacière, le processus de décongélation commence tout de même… Ce qui veut dire qu’on ne peut plus vraiment les remettre au congélateur lorsqu’on arrive sur place… Et puis si un jour j’arrive à cours de mes réserves « maison » sans forcément avoir envie de me remettre à cuisiner sur le champ (si si c’est humain comme sentiment) ? Est-ce qu’une exception d’un jour ou deux à remplacer les repas de loulou par du « baby fastfood », c’est grave ? C’est donc devant la reconnaissance assumée de mes propres faiblesses ;) que je me suis penchée sur le sujet des petits pots du commerce…

Ok, je l’avoue, avant de savoir que SeBio propose cette gamme, c’est d’abord dans mon petit magasin BIO du coin que j’ai découvert la marque de nourriture pour bébé qui allait faire la différence pour moi : Babybio. Bébé a d’abord goûté des céréales à mélanger à son lait en poudre, parce que c’était la seule marque proposée dont les céréales ne contenaient ni lait de vache, ni gluten, ni sucre ajouté.  Et puis, ben forcément, j’ai jeté un œil sur les petits pots…. Et là je dois dire que mes propensions à les diaboliser ont en pris un coup. Eh bien, oui, dans les petits pots Babybio, il n’y a que… ce que j’y aurais mis moi-même. Leurs mélanges de légumes ne contiennent que des légumes, leurs mélanges de fruits ne contiennent que des fruits. J’ai eu beau retourner les petits pots dans tous les sens, pas de conservateurs, pas de sel, pas de sucre ajouté, une large gamme sans gluten et sans lait, et la très grande majorité de leurs ingrédients est issue de l’agriculture biologique. Ils ont le label de l’agriculture biologique européen ainsi que son équivalent français. Ils sont certifiés par Ecocert et leurs emballages sont fabriqués à partir de carton recyclé. Les légumes sont cuits à la vapeur et toutes les purées que j’ai eues en main étaient sans épaississant.

Heureusement que le dicton est en faveur de ceux qui changent d’avis :) . Je ne dirai pas que je n’ai plus de bonnes raisons de continuer à faire mes purées « maison » parce que j’en ai toujours une tonne. Mais je ne peux plus trouver d’inconvénients à utiliser ces petits pots tout faits dès que c’est plus facile ou plus pratique que de brandir mon super mixer. Je me suis fait un plaisir de découvrir les choix que Babybio propose dans ses menus. C’est varié, il y en a pour tous les âges et leurs emballages sont clairs, informatifs et sans équivoque. Point de vue goût, il faudrait demander à bébé car pour ma part, je me réserve quand même le droit de continuer à croire que je suis la meilleure maman-cuisinière du monde ;). Trèves de plaisanterie, les mélanges que j’ai essayés étaient vraiment pas mal du tout. Et bébé a aimé, il faut bien l’avouer, même si j’étais presque déçue qu’il ne réclame pas la cuisine de maman à corps et à cris.  

Donc voilà. Faire ses purées maison ou utiliser des petits pots, chaque famille choisit son mode de fonctionnement. Et il y a moyen de faire ce choix sans compromettre la qualité de l’alimentation de bébé. A la maison, j’ai les céréales Babybio et leurs biscuits pour nourrissons. J’ai aussi quelques petits pots de différentes saveurs. Et si j’ai besoin de partir en voyage ou chez des amis, j’utiliserai cette marque sans aucune crainte. Dans tous les cas, je vous les recommande, d’autant plus si l’utilisation de petits pots du commerce au quotidien est pour vous la solution la plus pratique. Si bébé en consomme tous les jours, je pense que le choix de la marque est important, pour ses ingrédients sélectionnés, ses techniques de conservation choisies et ses priorités commerciales.

J’ai choisi de continuer à cuisiner les purées de mon bébé, parce que dans le fond… J’aime ça et ça me fait plaisir de savoir qu’il mange quelque chose que j’ai préparé moi-même. Je peux varier les recettes à l’infini et décider quand introduire différentes textures. En plus, cela n’est plus une obligation puisque j’ai toujours une alternative qui me plaît à portée de main…

Mais oui, je l’assume et le reconnais avec plaisir : je suis drôlement heureuse d’avoir apprivoisé l’idée du petit pot grâce à Babybio. Si vous essayez, dites-nous ce que vous en pensez.

Je vous souhaite un bon dimanche.

Amicalement

Ludivine

Nos marques