Après-shampooing spray noix de coco BIO 250 ml
HA327

6,50 €

28 Produits

Vous devez être connecté(e)

Spray après-shampooing bio à la noix de coco, 250 ml.

Cet après-shampooing sans rinçage au nectar de noix de coco aide à hydrater et à empêcher la sécheresse des cheveux normaux. Il aide à démêler les noeuds et donne à vos cheveux douceur et souplesse. En plus, votre chevelure garde un petit parfum discret de noix de coco sucrée.

  • Spray de 250 ml

Paiement 100%

sécurisé

Livraison rapide

de 24 à 72h

Service client

à votre écoute

Les petits +
BIO
Sans cruauté animale
Emballage eco-friendly
Made in Europe
Vegan
  • Vegan
  • Certifié Ecocert
  • 99% du total des ingrédients sont d'origine naturelle
  • 22% du total des ingrédients sont issus de l'agriculture biologique
  • Fabriqué au Danemark

Aqua, Aloe Barbadensis Leaf Extract*, Glycerin**, Coconut Flower Sugar*, Glyceryl Caprylate, Citrus Aurantium Dulcis Peel Oil*, Magnolia Officinalis Bark Extract, Cetearyl Alcohol, Distearoylethyl Dimonium Chloride, Polyglyceryl-4 Caprate, Lactic Acid, Parfum, Limonene. 

* Ingrédient issu de l'agriculture biologique

** Transformé à partir d'ingrédients biologiques

Voir l'attestation de confiance
  • Pour plus d'informations sur les caractéristiques du contrôle des avis et la possibilité de contacter l'auteur de l'avis, merci de consulter nos CGU.
  • Aucune contrepartie n'a été fournie en échange des avis
  • Les avis sont publiés et conservés pendant une durée de cinq ans
  • Les avis ne sont pas modifiables : si un client souhaite modifier son avis, il doit contacter Avis Verifiés afin de supprimer l'avis existant, et en publier un nouveau
  • Les motifs de suppression des avis sont disponibles ici.

4.4 /5

Calculé à partir de 62 avis client(s)

  • 1
    1
  • 2
    1
  • 3
    6
  • 4
    16
  • 5
    38
Trier l'affichage des avis :

Nathalie C. publié le 16/07/2021

5/5

Hydratant et subtilement parfumé

Djenny B. publié le 10/03/2021

4/5

Le produit ne sent vraiment pas fort. Il aide au démêlage, même s'il n'est pas non plus miraculeux.

Alexandra D. publié le 22/02/2021