L’e-shop éthique,
écologique et durable

Mon panier

Aucun produit

Expédition
Total

Commander

Livraison offerte
Nos rayons

Bienvenue, Identifiez-vous

Nouveau client ? Créer un compte !

4.76 / 5
Comment choisir ses couches lavables ?

Le 18.05.2020 / Bébé et enfant / Ensemble, vers le zéro déchet / Maman et future maman

Les couches lavables ont beaucoup évolué depuis l'époque de nos grands-parents. Elles sont devenues plus pratiques et confortables, et s’adaptent à la morphologie des enfants. Elles sont aussi plus écologiques que les jetables et respectent bien la peau de bébé. Mais quelles couches lavables choisir ? Comment s’y retrouver dans la diversité des modèles ? Et combien ça coûte ? SeBIO vous explique tout ! 

1 La couche classique

La couche classique ressemble à une couche jetable. Toutefois, à l'inverse de cette dernière, elle n'est pas étanche utilisée seule et nécessite donc une culotte de protection pour la rendre imperméable. L'intérêt d'avoir dissocié les deux ? Le temps de séchage !

Cette couche est munie d'un élastique au niveau des cuisses pour retenir plus efficacement les selles. Elle se ferme à l'aide de velcros ou de boutons pressions, selon les modèles. La couche classique existe en plusieurs tailles ou en taille unique et les tissus sont variables : éponge, coton, bambou, tencel, chanvre... 

Avantages

  • Bonne absorption
  • Risque de fuite peu élevé
  • Plus facile à utiliser que les langes
  • Prix raisonnable

Inconvénients

  • 2 manipulations à faire, car il faut mettre la couche + la culotte par dessus
  • Couche un peu épaisse sur les fesses d'un nouveau-né
 

2 Les langes

Le lange est sans doute le procédé le plus proche de celui utilisé autrefois. Toutefois, le lange classique a connu d'importantes évolutions : considéré comme archaïque, il est devenu une couche lavable facile d'utilisation et offrant de nombreux avantages:  bas prix, rapidité de séchage... Tous les langes nécessitent l'utilisation d'une culotte de protection ou d'une culotte en laine pour assurer l'étanchéité de la couche.

+ Les langes classiques

Les plus connus et répandus des langes sont des carrés de tissu absorbant (70x70 cm ou 80x80 cm) en coton ou coton bio, que l'on plie et ferme en le nouant ou à l'aide d'un snappi. Ils servent à langer bébé, mais sont également utilisés comme protection de tête de lit, bavoir, insert dans une couche lavable, protection de tapis à langer...

+ Les langes pré-pliés (ou prefolds)

Ces langes se présentent comme des rectangles que l'on plie en trois dans le sens de la longueur. La partie du milieu est plus épaisse pour une absorption plus ciblée. Ces langes s'usent très peu, car ils sont fabriqués dans l'optique de résister à une utilisation intensive. On peut les positionner simplement dans une culotte de protection, ou les fixer avec un snappi.

+ Les langes à nouer

Le lange à nouer se compose d'un rectangle de coton biologique tricoté, très souple et dans lequel on positionne un ou des langes en coton (80x80 cm ou 40x40 cm) pliés pour en moduler l'absorption. Deux grands liens sont cousus sur le lange de chaque côté, qu'il faut passer autour de la taille de l'enfant et nouer sur le devant pour le fermer. Ils sont particulièrement confortables, tant par leur matière que par l'absence d'élastique et de couture. Ils peuvent s'utiliser de la naissance à la propreté.


Avantages

  • Système de change très économique
  • Utilisation de la naissance à la propreté de l'enfant
  • Adaptation parfaite à la morphologie de l'enfant mais aussi des nouveaux-nés
  • Temps de séchage très rapide, même en période hivernale.

Inconvénients

  • Demande un peu de manipulation pour le pliage
  • Lavage plus fréquent de la culotte de protection à cause de l'absence d'élastique au niveau des cuisses. Les selles peuvent donc salir plus facilement la culotte de protection.
 

3 La culotte de protection

La culotte de protection est indispensable aux langes et aux couches lavables classiques. En effet, c'est elle qui permet de rendre la couche imperméable et de ne pas mouiller l'enfant par capillarité. Il n'est pas nécessaire de la laver à chaque change. Le simple fait d'aérer la culotte entre 2 changes peut parfois suffire si elle n'a pas été salie par des selles. Les culottes de protection les plus courantes sont composées de nylon ou de polyester, enduit le plus souvent avec du PUL (polyuréthane laminé). Mais on trouve également des culottes de protection en polaire ou en laine vierge. 

+Les culottes en PUL

Les culottes en PUL sont particulièrement efficaces au niveau de l'imperméabilité. Il ne faut cependant pas les mettre dans le sèche-linge ni les laver à plus de 40° C (sauf indication contraire sur l'étiquette de lavage), car les températures trop élevées abîmeraient prématurément le tissu. 

+Les culottes en laine vierge

Les culottes de protection en laine vierge sont les plus naturelles des culottes de protection. Etanches grâce à la présence de la lanoline, elles ont le principal avantage de laisser totalement respirer la peau de l'enfant. Ces culottes en laine nécessitent cependant un entretien particulier, car il convient de les faire tremper dans un bain de lanoline tous les 15 jours.

 

4 culottes de protection en laine vierge sont lesL Les couches TE1

La couche TE1 est celle qui se rapproche le plus des couches jetables par sa forme et sa simplicité d'utilisation. Elle est constituée d'une couche classique et d'une culotte de protection cousue directement à la couche, ne formant ainsi qu'un seul et même élément. Cette couche est très facile à utiliser, car elle ne demande donc qu'une seule manipulation.

Avantages

  • Très facile d'utilisation
  • Demande peu de manipulation
  • Pas de culotte de protection à rajouter, puisqu'elle est déjà intégrée à la couche
  • Important choix de coloris et motifs

Inconvénients

  • Absorption moyenne (moins bonne que pour une couche classique)
  • Temps de séchage important 
  • Difficulté de trouver un modèle s'adaptant parfaitement à la morphologie de l'enfant
  • Sèche-linge déconseillé si l'extérieur est en PUL (la chaleur abîmerait prématurément le PUL)
  • Prix un peu élevé
 

5 Les couches TE2

La couche TE2 est composée d'une culotte en tissu imperméable à l'extérieur et micropolaire à l'intérieur, et d'une couche classique se fixant à l'intérieur de la culotte grâce à un système de bouton pressions. Les TE2 ont été notamment conçues pour limiter le temps de séchage par rapport aux TE1, car les 2 parties de la couche se séparent. Les TE2 offrent comme les TE1 une large gamme de modèles aux tissus et couleurs très variés.

Avantages

  • Temps de séchage raisonnable
  • Peu de manipulation puisque la culotte de protection est déjà fixée sur la couche

Inconvénients

  • Risque de fuite plus élevé qu'avec une couche classique
  • Difficulté de trouver un modèle s'adaptant parfaitement à la morphologie de l'enfant
  • Sèche-linge déconseillé si l'extérieur est en PUL (la chaleur abîmerait prématurément le PUL)
  • Prix un peu élevé
 
 

Nos conseils 

  • N'oubliez pas le matériel nécessaire pour vous faciliter la vie lors de l'utilisation de couches lavables : poubelles/seau à couches, lingettes réutilisables etc. Retrouvez tous nos accessoires pour le change ici.
  • Toutes les couches doivent être lavées au moins 3 fois avant utilisation pour augmenter leur capacité d'absorption.
  • En attendant la lessive, vous pouvez garder les couches dans de l'eau pendant max. 48 heures, avec quelques goutes d'huile essentielle de Tea Tree par exemple.
  • Pour le séchage, n'utilisez pas le sèche linge : les couches doivent sécher à l'air libre.
  • Les couches lavables ont beau passer en machine, certaines tâches peuvent avoir du mal à partir, ou vos couches et vos inserts peuvent aussi s’encrasser à la longue (résidus de lessive, calcaire…). C'est pourquoi il faut de temps en temps procéder à un 'décrassage'... 

Pour décrasser une couche, il vous faut : une bassine, de l’eau chaude, un demi-verre de vinaigre blanc et 2 cuillères à soupe de cristaux de soude.

Procédure :

  • Disposez vos inserts et vos couches dans la bassine et recouvrez d’eau chaude
  • Saupoudrez les cristaux de soude et ajoutez le vinaigre blanc
  • Mélangez avec une cuillère en bois par exemple, et laissez reposer une nuit
  • Repassez vos couches et vos inserts en machine le lendemain à 60°C, essorage 1000 t/ min maximum

Attention : cette recette ne se substitue pas aux conseils d’entretien du fabricant de vos couches. Utilisez cette recette autant que vous le souhaitez avec vos inserts, mais faites attention aux couches et décrassez-les avec parcimonie. Quand il est utilisé trop fréquemment, le vinaigre blanc abîme les élastiques.

Nos marques